Pharmacie de Grand Village - Flux RSS de conseils santé Les conseils santé de Pharmacie de Grand Village et dossiers sur les maladies et pathologies les plus courrantes. https://pharmaciedegrandvillage-schoelcher.mesoigner.fr/conseils Sun, 28 Nov 2021 22:11:53 +0100 <![CDATA[Tout savoir sur les douleurs articulaires]]> L’articulation se compose du cartilage (tissu glissant qui recouvre l’os), l’os, la capsule articulaire (membrane qui enveloppe l’articulation), la membrane synoviale (revêtement qui tapisse l’intérieur de la capsule articulaire et qui secrète le liquide synovial), le ménisque (pour le genou) et les ligaments qui relient les muscles aux os.

Les douleurs articulaires sont la résultante d’une atteinte d’un des composants de l’articulation.

 

Quelles sont les causes des douleurs articulaires ?

Dans les causes les plus fréquentes on retrouve l’arthrose et l’arthrite.

L’arthrose est due à l’usure des cartilages liée à l’âge. Elle est souvent présente chez les personnes âgées, les personnes en surpoids, les sportifs qui ont beaucoup sollicité leurs articulations et les femmes après la ménopause.

L’arthrite est une inflammation ou une infection d’une articulation qui peut être chronique ou aiguë.

Les douleurs articulaires peuvent être liées à d’autres causes comme un traumatisme, une inflammation des ligaments ou des tendons, ou à des maladies comme la grippe ou la goutte.

 

Quels sont les symptômes des douleurs articulaires ?

Les symptômes varient en fonction des causes des douleurs articulaires.

En ce qui concerne l’arthrose, les articulations sont plus douloureuses au lever et elles s’améliorent au fil de la journée lorsque les articulations se sont échauffées. Si l’exercice est inhabituel ou trop intense la douleur s’intensifie de nouveau.

Pour ce qui est de l’arthrite, les articulations au visuel sont rouges et gonflées, et les douleurs perdurent tout au long de la journée.

Au long cours, en fonction des causes des douleurs articulaires, les articulations peuvent se déformer et les douleurs être présentes à chaque mouvement. Ceci entraîne la limitation de la mobilité des personnes.

 

Comment soulager les douleurs articulaires ?

Pour soulager les douleurs articulaires, il faut tout d’abord avoir une bonne hygiène de vie. Il est important de manger sainement, bien s’hydrater, bien dormir et ne pas fumer. Une bonne hygiène de vie permet à l’organisme de récupérer plus facilement et de réduire plus vite les douleurs. Éviter le surpoids et pratiquer une activité physique non traumatique comme la marche ou la natation amélioreront les douleurs. Si l’on pratique un sport intensif et de façon régulière, il faut penser à bien échauffer les articulations par des mouvements de rotation (chevilles, genoux, poignets).

Pour les arthrites, l’application d’une poche de glace améliore les douleurs.

Pour l’arthrose, il faut prendre son temps le matin, pour une remise en action des articulations de façon douce, s’aider au moyen d’une canne pour soulager les appuis sur les articulations douloureuses, et très important s’équiper d’une bonne paire de chaussures qui maintient bien le pied.

 

Quels traitements prendre pour les douleurs articulaires ?

Les douleurs articulaires aiguës sont traitées par des médicaments antalgiques comme le paracétamol, l’aspirine ou des anti-inflammatoires non stéroïdiens comme l’ibuprofène ou le kétoprofène.

Cas particulier des arthrites infectieuses, elles seront traitées par des antibiotiques sous avis du médecin.

Quand les douleurs articulaires sont mineures, on pourra partir sur des traitements à base de phytothérapie, d’homéopathie, d’oligoéléments, ou d’aromathérapie.

N’hésitez pas à demander conseil à votre pharmacien, en cas de douleurs aiguës ou persistantes dans un premier temps, il faudra consulter votre médecin traitant.

]]>
https://www.mesoigner.fr/conseils/494-tout-savoir-sur-les-douleurs-articulaires
<![CDATA[Tout savoir sur la résistance des antibiotiques]]> Les antibiotiques sont des médicaments utilisés pour lutter contre les infections dues à des bactéries (pneumonies, bronchites, otites, infections urinaires, septicémies…). Durant le 20ème siècle, ils ont permis de faire reculer considérablement la mortalité due aux maladies infectieuses. Les antibiotiques tuent les bactéries ou empêchent leur prolifération mais leur mauvaise utilisation entraîne la résistance des bactéries. Aujourd’hui, les nouvelles molécules se font rares, et il est parfois difficile voire impossible de combattre certaines bactéries pathogènes. Il est important de savoir que la résistance aux antibiotiques concerne tous les pays avec un degré variable en fonction de l’utilisation, de l’hygiène et des revenus, et elle touche aussi bien les hommes que les animaux.

 

Pourquoi les bactéries deviennent-elles résistantes aux antibiotiques ?

 

Les bactéries ne sont pas uniquement pathogènes, des bonnes bactéries constituent nos microbiomes et sont essentielles à notre bonne santé. Les bactéries ont une capacité à s’échanger des gènes entres-elles qu’elles soient donc pathogènes ou non.

Il existe deux types de résistance aux antibiotiques, soit la mutation chromosomique, soit l’intégration de plasmides (petits brins d’ADN circulaires qui se transmettent de bactérie à bactérie). Ce sont les résistances plasmidiques qui sont les plus répandues, elles représentent 80% des résistances et elles concernent plusieurs antibiotiques ou familles d’antibiotiques à la fois. C’est ce qu’on appelle la multirésistance.

Les bactéries utilisent plusieurs mécanismes de modifications génétiques pour résister aux antibiotiques comme l’imperméabilisation de la membrane de la bactérie, la production d’une enzyme inhibant l’antibiotique ou la modification de la cible de l’antibiotique.

 

Quelles sont les solutions pour lutter contre la résistance aux antibiotiques ?

 

Les antibiotiques doivent être prescrits pour une bonne indication. C’est-à-dire qu’ils doivent être prescrits pour une infection causée par une bactérie et non par un virus. Des tests de diagnostic rapides permettent de confirmer ou non une infection bactérienne et d’éviter des traitements antibiotiques inutiles.

Les bactéries peuvent être naturellement résistantes ou devenir résistantes à certains antibiotiques, un antibiogramme peut être nécessaire afin de choisir la bonne molécule à prescrire.

Pour une efficacité complète, la molécule doit être prescrite à la bonne dose et pour une bonne durée. Le dosage de l’antibiotique est dépendant du type d’infection et de la personne ou de l’animal (âge, poids,…) par lequel il va être pris. Les durées de prescription sont variables, elles peuvent être courtes (en une seule prise, 3, 5 ou 7 jours), elles doivent être respectées de façon stricte par le patient ou le propriétaire de l’animal.

 

Malgré la prise de conscience et la mise en place du plan national pour préserver l’efficacité des antibiotiques, la consommation d’antibiotique en France reste 30% supérieure à la consommation globale moyenne en Europe.

Il est important de bien respecter la prescription des médecins et les conseils du pharmacien lorsque vous avez une ordonnance avec des antibiotiques pour tous les membres de votre famille et de vos animaux.

 

Source :

https://www.santepubliquefrance.fr/maladies-et-traumatismes/infections-associees-aux-soins-et-resistance-aux-antibiotiques/resistance-aux-antibiotiques

https://www.pasteur.fr/fr/centre-medical/fiches-maladies/resistance-aux-antibiotiques#causes-et-effets

Photo by Myriam Zilles on Unsplash

 

]]>
https://www.mesoigner.fr/conseils/491-tout-savoir-sur-la-resistance-des-antibiotiques
<![CDATA[4 conseils santé pour vos animaux]]> Votre chien ou votre chat fait partie de votre vie. C’est un membre à part entière de votre famille et vous souhaitez ce qu’il y a de meilleur pour lui. Votre animal de compagnie a besoin d’être chouchouté pour rester en bonne santé le plus longtemps possible. Voici donc 4 grands conseils pour le bien être de votre animal.

 

Protéger son animal des maladies, des vers et des parasites

Vermifugez votre animal et protégez-le des puces et des tiques au rythme préconisé par la marque que vous choisissez. Les vermifuges évitent que des vers se développent dans l’intestin. Les puces et les tiques peuvent rendre la vie impossible à vos animaux (démangeaisons) et ils peuvent être vecteurs de maladies portant atteinte à leur santé, comme la maladie de Lyme transmise par les tiques.

La vaccination est vivement conseillée par les vétérinaires, notamment contre certaines maladies courantes et contagieuses pouvant avoir des conséquences graves sur la santé de vos animaux. N’hésitez pas à demander des conseils.

 

Offrir une bonne hygiène à son animal

Les chiens, plus que les chats, ont besoin d’être lavés régulièrement avec un shampoing adapté, sans dépasser un bain par mois. Le soin des dents, des yeux et des oreilles est important. Il existe de nombreuses gammes et de nombreux produits adaptés pour vos animaux. Demandez conseil à votre pharmacien.

 

Donner une alimentation adaptée et une bonne hydratation à son animal

Tout comme pour nous, la qualité et la quantité d’alimentation que vous donnez à vos animaux est primordiale. Ils ne peuvent pas manger de tout et ont besoin d’une nourriture adaptée. Par exemple, un chiot ou un chaton n’a pas les mêmes besoins qu’un chien ou un chat adulte.

En parlant d’alimentation, il est important de surveiller la courbe de poids de votre animal et de donner les bonnes rations en fonction. Attention de ne pas laisser s’installer une obésité qui touche de nombreux animaux de compagnie.

Changez le bol d’eau tous les jours, voire plusieurs fois par jour en fonction de son état de propreté et de fraîcheur. Surveillez que votre animal ne se mette pas à boire plus qu’avant et à uriner davantage, si tel est le cas, veillez à consulter un vétérinaire.

 

Préserver l’équilibre mental et physique de son animal de compagnie

Le chien et le chat, comme nous, ont besoin de se dépenser régulièrement. Pour les chiens, des balades régulières ou autres activités physiques avec leur maître, dans des endroits où ils ont plein d’odeur à renifler, est un plaisir pour eux. Pour le chat, ils sont beaucoup plus solitaires et n’ont pas besoin que leur maître les accompagne.

]]>
https://www.mesoigner.fr/conseils/481-4-conseils-sante-pour-vos-animaux
<![CDATA[Les examens approchent : comment gérer son stress ?]]> Le passage d’un examen engendre du stress, de l’angoisse, la peur de perdre tous ses moyens… De plus, en cette période de crise sanitaire, il y aura des recommandations supplémentaires lors du passage des examens qui risquent d'augmenter le stress. Voici quelques conseils pour que cette période soit plus facile à affronter.

 

Qu’est-ce que le stress et pourquoi sommes-nous stressés avant un examen ?

Le stress est une tension, perturbation physique ou psychologique en réponse à des agents agresseurs variés comme le conflit, le froid ou l’échec. C’est une réaction normale qui permet à notre organisme de s’adapter et d’être au maximum de ses capacités pour pouvoir réagir. Celui-ci entraîne des conséquences qui ne sont pas les bienvenues lorsqu’on est en période d’examen comme des troubles du sommeil, de la fatigue, des altérations de la mémoire ou des troubles de la concentration.

Le stress avant un examen est dû à la peur de ne pas le réussir, d’avoir un échec personnel et même social. La pression de la réussite qui peut venir de la famille, des amis ou de soi-même, augmente ce stress.

 

Quels sont les conseils quotidiens durant la période d’examen ?

Pour éviter le stress et pouvoir se concentrer durant la période d’examen il est nécessaire de trouver un bon équilibre entre le corps et l’esprit afin de pouvoir être en forme physiquement et mentalement. Le maître-mot c’est avoir une bonne hygiène de vie quotidienne. Une bonne hygiène de vie c’est avoir une alimentation saine et équilibrée, avoir un bon sommeil (idéalement 9h), éviter les excès (café, tabac, alcool…), avoir une activité physique de préférence en extérieur afin de bien oxygéner son corps et sortir de son environnement de révision. Organiser son temps de travail avec des pauses plaisirs aide à tenir le rythme.

 

Comment booster sa mémoire et sa concentration durant les révisions ?

Lors de cette période d’examen, on est prêt à tout pour augmenter notre mémoire et nos facultés de concentration. Attention de ne pas se laisser tenter par des produits dopants, qui peuvent être dangereux pour notre organisme. En revanche, vous pouvez prendre des compléments alimentaires qui permettront de vous donner un coup de fouet et d’assurer un bon fonctionnement de vos performances intellectuelles tout en étant bons pour votre organisme.

On pourra citer le ginkgo biloba, une plante bien connue pour favoriser la mémoire et concentration ; le magnésium, un minéral qui permet de lutter contre la nervosité ; les oméga 3 et oméga 6, des acides gras polyinsaturés que le corps ne fabrique pas soi-même mais qui améliorent l’activité cérébrale. Ajouter à cela des vitamines et vous avez le combo gagnant des compléments alimentaires pour être opérationnel durant toute la période de révision et d’examen.

Vous pouvez trouver les compléments alimentaires adaptés à votre besoin chez votre pharmacien.

]]>
https://www.mesoigner.fr/conseils/456-les-examens-approchent-comment-gerer-son-stress
<![CDATA[Les soins bébés]]> La famille s’agrandit, et le retour à la maison avec bébé est un grand moment d’émotion. Vous vous retrouvez seule à faire face à ce petit être sans sages-femmes, ni infirmières dans les alentours pour vous aider. Les appréhensions arrivent, avec la peur de mal faire ou d’oublier de faire des choses importantes pour le bébé. Nous pouvons voir ensemble pas à pas, les petits soins quotidiens à faire sur votre bébé et quels types de produits utiliser.


Quels sont les petits soins du quotidien à faire sur bébé ?

Les soins du visage

Lavez le visage des bébés à l’eau claire, sans savon pour ne pas irriter leur fine peau.

Les soins des yeux

Il est possible qu’il y ait un petit écoulement de l’œil le temps que le canal lacrymal soit mature. Utilisez une compresse stérile non tissée (plus douce) imbibée de sérum physiologique. Allez du côté le plus propre vers le plus sale. Changez de compresse pour nettoyer le 2ème œil. Si l’écoulement est important ou que l’œil est collé avec des sécrétions jaunâtres, consultez un médecin.

Le soin du nez

Les nourrissons ne parviennent pas tout de suite à respirer par la bouche, il respire donc essentiellement par le nez. Un nettoyage quotidien avec un coton que l’on aura finement roulé entre ses doigts et imbibé d’eau sera introduit dans la narine pour enlever les sécrétions qui pourraient obstruer la narine du bébé. Changez de coton pour la 2ème narine. Si le bébé est enrhumé, il faudra procéder à un lavage de nez avec du sérum physiologique et éventuellement utiliser un mouche bébé.

Le soin des oreilles

Ne pas utiliser de coton tige, un coton ou une compresse humide seront plus adaptés pour nettoyer le pavillon et l’arrière de l’oreille. Bien sécher pour qu’il ne reste pas d’humidité.

Le soin du cordon ombilical.

Il va permettre au cordon de sécher et de tomber de lui-même. Lavez-vous les mains, puis nettoyez le avec de l’eau et du savon. Utilisez une compresse plutôt que du coton, ce dernier pourrait laisser des filaments. Gardez le cordon ombilical à l’air libre et vérifiez qu’il n’y ait pas de rougeur, d’odeur ou de suintement. Si c’était le cas ou si le cordon tarde à tomber, veillez à consulter votre médecin.

Le soin des organes génitaux

Ne pas utiliser de savon pour laver les organes génitaux. Pour les garçons, nettoyez le prépuce sans tirer dessus et pour les filles nettoyez entre les petites lèvres de l’avant vers l’arrière.

Les soins des ongles.

Après 1 mois de vie, il faut couper les ongles de votre bébé. Utilisez un ciseau à bout rond adapté pour les ongles de bébé. Profitez de la sieste ou d’un moment de calme pour lui faire. Coupez droit sans arrondir les ongles.


Quels produits utiliser pour les soins de bébé ?

De nombreuses marques de produits pour bébé existent. Aujourd’hui des marques de produits naturels ou bio se sont encore plus développées pour les soins du bébé.

Tout va dépendre de vous et de la peau de votre bébé, mais attention aux risques d’allergies. On pourra citer les classiques et connues Mustella, Uriage bébé ou Klorane bébé, Weleda pour le bio que vous retrouverez facilement en pharmacie. D’autres marques ont fait leur apparition, n’hésitez pas à trouver la marque qui sera adaptée pour vous et votre bébé.

]]>
https://www.mesoigner.fr/conseils/444-les-soins-bebes
<![CDATA[Tout savoir sur la Gemmothérapie]]> La gemmothérapie, ou plus communément appelée la médecine par les bourgeons, est une forme de phytothérapie utilisée afin de soigner. Elle apparait au Moyen Age dans nos anciennes pharmacopées (encyclopédie recensant principalement des plantes à usage thérapeutiques), mais à l’époque, le manque de méthode fiable ne permettait pas de stabiliser les principes actifs.

C’est en 1960 avec le Dr Pol Henry, médecin belge, que les premières études montrent les bienfaits des cellules et tissus embryonnaires. Celui-ci lui avait donné le nom de phytoembryothérapie.

Dans les années 80, le Dr Max Tétau, phytothérapeute et homéopathe, rebaptise la « phytoembryothérapie » en « gemmothérapie ».

 

Quel est le principe ?

Du terme latin « gemme », qui signifie à la fois bourgeon et pierre précieuse, la gemmothérapie utilise exclusivement les tissus embryonnaires (bourgeons, jeunes pousses et radicelles - racines très fines) frais des plantes, arbres et arbustes. Ces tissus sont mis en macération pendant plusieurs semaines dans un mélange eau-alcool-glycérine qui permet d’en extraire toutes les vertus. Le bourgeon des plantes contient toute l’énergie vitale concentrée et les principes actifs nécessaires au développement en devenir de la plante. Il est donc riche en acides aminés, phyto-hormones, vitamines, oligo-éléments, minéraux et sève.

 

Quelles sont les indications ?

La gemmothérapie peut être conseillée à tous les âges et même dans certaines limites à la femme enceinte. De manière assez large, les bourgeons sont utilisés dans les indications suivantes :

  • Contribuer au traitement des maladies cardiovasculaires, circulatoires,
  • Détoxifier l’organisme, drainer, aider à garder la ligne,
  • Favoriser la détente et le sommeil,
  • Améliorer les troubles musculoarticulaires,
  • Augmenter la mémoire et la concentration,
  • Renforcer la santé de manière générale (énergie, défense immunitaire, ...)

Pour chaque indication vous aurez un extrait de bourgeon frais d’une plante ou un complexe de plusieurs bourgeons adaptés.

 

Comment utiliser les macérats de bourgeons?

Les macérats se présentent en flacon compte-goutte. Pour un très bon résultat, il est conseillé de prendre les gouttes en dehors des repas, directement sous la langue et les garder quelques minutes en bouche avant de les avaler. Les gouttes peuvent être diluée dans un peu de miel ou d’eau. Pour une meilleure efficacité, ne pas prendre plus de 2 complexes sur la même journée, et dans tous les cas, espacer les prises, voire alterner 1 jour sur 2.

En fonction des laboratoires, les posologies pour les enfants peuvent varier. En ce qui concerne les adultes, on part souvent sur 5 à 15 gouttes par jours, en commençant par 5 gouttes avec une augmentation d’1 goutte par jour.

 

Quel spécialiste pratique la gemmothérapie et où la trouver ?

La gemmothérapie est surtout pratiquée par des phytothérapeutes, des homéopathes, phytothérapeutes, naturopathes ou d’autres thérapeutes ayant une connaissance des plantes médicinales.

Vous trouverez des marques comme Herbalgem, Herbiolys, Biogemm… en pharmacie, dans les magasins bio, ou des enseignes spécialisées dans la phytothérapie.

 

La gemmothérapie comporte quelques contre-indications et précautions, surtout chez la femme enceinte ou les patients prenant déjà un traitement médical, renseignez-vous auprès de votre médecin ou pharmacien avant utilisation.

]]>
https://www.mesoigner.fr/conseils/427-tout-savoir-sur-la-gemmotherapie
<![CDATA[Janvier, le mois sans alcool et les bonnes résolutions]]> Les mesures d’isolement et de confinement ont eu de nombreuses implications sur nos comportements et les différents facteurs de nos modes de vie. La crise sanitaire et économique impacte fortement sur notre quotidien. Le confinement a augmenté le télétravail, et selon une étude menée par GAE conseil* et l’institut Odoxa, le télétravail augmente les pratiques addictives. De cette étude sont ressorties plusieurs informations :

Dans les addictions, on retrouve l’hyperconnexion, la consommation de tabac, d’alcool, de cannabis et de médicaments. 5,5 millions de Français ont notamment déclaré avoir augmenté leur consommation d’alcool.

L’angoisse liée à l’épidémie, la perte des repères avec le changement d’habitudes, et l’ennui sont les facteurs qui expliquent l’augmentation des addictions.

 

Le mois de janvier est le mois des bonnes résolutions, c’est l’occasion de participer au Dry January. C’est à dire ne pas boire d’alcool pendant un mois et rejoindre une communauté de plusieurs millions de personnes qui vont ensemble changer leur rapport à l’alcool.

 

Pourquoi relever le défi du mois sans alcool ?

En numéro 1 : les bienfaits du zéro alcool sur la santé !

On pourra citer :

  • Un sommeil amélioré donc plus d’énergie sur la journée,
  • Une perte de poids,
  • Une meilleure concentration,
  • Une peau plus belle,
  • Une sensation générale d’améliorer sa santé…

 

En numéro 2 : la consommation d’alcool même sans être excessive développe de nombreuses maladies comme :

  • Les cancers (foie, bouche, pharynx, larynx, ...)
  • Les maladies cardiovasculaires (infarctus, hypertension artérielle),
  • Les maladies psychiques et neurologiques (dépression, épilepsie).

 

En numéro 3 : un bénéfice sur le porte-monnaie ! Celui-ci dépend de la consommation de chacun bien sûr mais dans tous les cas l’économie est bien présente.

 

En numéro 4 : pour finir un merveilleux sentiment d’avoir réussi quelque chose de bien et de retrouver le plaisir à sortir, vous relaxer ou autre mais sans alcool.

 

Pourquoi s’inscrire à la campagne ?

Les personnes qui s’inscrivent à la campagne du Dry January ont plus de chance de réussir. Vous serez sollicités régulièrement en recevant des recettes, des trucs et astuces pour trouver des alternatives à la boisson, les conseils d’experts, les lieux partenaires... et surtout avoir du soutien et de l’aide en cas de besoin.

Pour commencer, c’est simple remplissez vos coordonnées sur le lien suivant

https://dryjanuary.fr/relever-le-defi et c’est parti !

 

Une dépendance n’est jamais gratuite. C’est toujours plus facile de tomber dans une addiction que d’en sortir. Restez vigilant et prenez de bonnes résolutions pour cette nouvelle année !

* Cabinet de conseil spécialisé en prévention des addictions en entreprise

Source :

https://gaeconseil.fr/resultats-dune-etude-exclusive-odoxa-gae-conseil-confinement-teletravail-et-comportements-addictifs-le-point-de-vue-des-francais

https://dryjanuary.fr

]]>
https://www.mesoigner.fr/conseils/423-janvier-le-mois-sans-alcool-et-les-bonnes-resolutions
<![CDATA[Nos inspirations cadeaux pour Noël]]> Retrouvez sur notre site tous les coffrets cadeaux des plus grandes marques de parapharmacie et bien plus encore. Voici des idées de cadeaux adaptées en fonction de la personnalité de chacun, si vous manquez d’inspiration !

 

Pour elle

Elle aime prendre soin d’elle 

Si elle a pour habitude de passer du temps dans la salle de bain, qu’elle ne manque jamais d’hydrater sa peau, qu’elle fait des masques, des gommages … Un coffret de soin complet avec gommage + gel douche parfumé et crème hydratante, lui fera plaisir

Elle est fan de déco?

Faites-lui un cadeau d’ambiance cocooning pour son intérieur : une bougie aux notes épicées (vanille, cannelle, pain d’épice, agrumes …) ou un diffuseur d’huiles essentielles accompagné de quelques flacons.

Elle aime les produits bio et naturels ?

Pour faire lui plaisir et faire un geste pour la planète, pensez aux coffrets de soins bio. Pour aller encore plus loin dans la démarche écologique, vous pouvez lui offrir un kit zéro déchet : shampooing et/ou déodorant solide, carrés démaquillants en tissus, oriculi …

Elle est sophistiquée ?

Si elle est toujours sur son 31 et maquillée à la perfection, misez sur un assortiment de maquillage (rouge à lèvre, fond de teint, crayon, poudre …) que vous pouvez compléter avec des vernis.

 

Pour lui

Il aime prendre soin de lui ?

S’il aime passer du temps dans la salle de bain, offrez-lui un coffret de soins composé d’un gel douche, d’un parfum ou d’une eau de toilette et pourquoi pas d’un soin hydratant. S’il se rase régulièrement choisissez un coffret avec un soin ou baume après-rasage !

Il est sophistiqué ?

Si c’est un homme chic, toujours sur son 31 et pointilleux sur son apparence, vous pouvez lui offrir un parfum ou une eau de toilette aux notes aromatiques, boisées ou épicées pour compléter son look raffiné.

Il est sportif ?

S’il est profondément athlétique et que le sport fait partie de ses principaux centres d’intérêt, il sera ravi de recevoir une trousse dédiée aux sportifs, composée d’un gel douche et d’un parfum aux fragrances fraiches et dynamiques.

 

Pour bébé

Votre amie vient de donner naissance à un adorable bout’chou et vous souhaitez lui faire une petite attention ? Vous pouvez soit craquer pour un coffret d’eau de toilette, un adorable doudou ou un jouet, soit miser sur de l’utile : bébé aura besoin de sucettes, biberons et tétines, pour accompagner ses premiers mois et dans ce cas, optez pour un coffret de naissance.

]]>
https://www.mesoigner.fr/conseils/418-nos-inspirations-cadeaux-pour-noel
<![CDATA[5 conseils pour booster son immunité avant l'hiver]]> La saison d’hiver débutera le lundi 21 décembre prochain, elle arrivera comme tous les ans avec son lot de virus. Les virus de l’hiver sont essentiellement responsables de pathologies rhino pharyngées (les rhumes, les rhinopharyngites), respiratoires (les grippes saisonnières, les bronchites et les bronchiolites chez l’enfant) et digestives (gastro-entérites). Cette année la Covid-19 va venir s’ajouter à ces pathologies hivernales. Tous ces virus sont une menace chez les plus fragiles comme les enfants et les personnes âgées souffrant de maladies cardiaques, pulmonaires ou immunitaires. Les virus ont 3 modes de transmission, les gouttelettes chargées de virus (lorsque l’on tousse, éternue...), les mains (lors d’un contact direct) et l’air (présence d’une personne malade dans une pièce fermée, non aérée). Voyons les 5 conseils pour booster son système immunitaire.

 

Bien manger et s’hydrater

Les intestins sont une clé pour notre système immunitaire, 60% de nos cellules immunitaires sont concentrées dans l’intestin. Ces cellules ont pour rôle de trier les bonnes et les mauvaises bactéries. Si vous adoptez une alimentation saine et variée c’est à dire 5 fruits et légumes par jour (fibre et vitamine), de la viande, du poisson ou un œuf 1 à 2 fois par jour, des légumineuses (fibres) et des céréales complètes (riz, pains, pâtes complets) alors tous les nutriments essentiels à notre corps seront transférés vers la circulation sanguine.

L’eau joue un rôle fondamental dans le transport des substances contenues dans l’organisme (nutriments, minéraux, vitamines...). Nous perdons énormément d’eau tous les jours par la respiration, la transpiration ou les urines. C’est pourquoi il est important d’amener en moyenne 1,5 litres d’eau par jour à notre corps.

 

Canaliser son stress

Tout est question d’un bon équilibre, le stress à petites doses est bénéfique car il fournit à l’organisme l’énergie nécessaire pour affronter les problèmes du quotidien. A l’excès, il a un mauvais rôle sur le système immunitaire, celui-ci entraine une réaction exacerbée des défenses immunitaires. Cette immunité démesurée pourrait augmenter des pathologies comme des problèmes cardiaques, de l’obésité ou du diabète.

 

Bien dormir

Un mauvais sommeil augmenterait la vulnérabilité aux infections plus particulièrement aux parasites et aux champignons. A contrario un bon sommeil aiderait le système immunitaire à fonctionner et à se reconstituer. Celui-ci est essentiel au bien être de chacun, il permet aussi au corps de récupérer, se réparer et se ressourcer.

 

Pratiquer une activité sportive

La pratique d’un exercice physique régulier permet avant tout de se préserver des maladies chroniques. Les activités comme la marche, le vélo ou la natation permettent au corps de s’oxygéner, se détoxifier, de relâcher les tensions musculaires tout en stimulant et renforçant le système immunitaire.

 

Prendre des compléments alimentaires

Les vitamines et minéraux sont de très bons alliés pour booster le système immunitaire. Vous trouverez le complexe qui vous convient le mieux en pharmacie. Si vous souhaitez des compléments alimentaires plus spécifique pour renforcer le système immunitaire votre pharmacien pourra vous conseiller des produits naturels comme l’extrait de pépin de pamplemousse, l’échinacée, des probiotiques...

N’hésitez pas à demander conseils à votre pharmacien pour préparer votre entrée dans l’hiver.

 

Les gestes barrières (port du masque, lavage des mains réguliers, éternuer ou tousser dans son coude, se moucher dans un mouchoir à usage unique et la distanciation d’1 mètre) qui sont répétés régulièrement pour se protéger contre la Covid-19 sont aussi efficaces contre tous ces virus hivernaux. Alors gardez les bons réflexes.

 

Source :

https://solidarites-sante.gouv.fr/soins-et-maladies/maladies/maladies-infectieuses/les-maladies-de-l-hiver/

https://www.inserm.fr/

]]>
https://www.mesoigner.fr/conseils/400-5-conseils-pour-booster-son-immunite-avant-lhiver
<![CDATA[Covid, grippe, gastro : comment bien se laver les mains ?]]>

Savoir bien se laver les mains, c'est une façon de protéger ses proches contre les virus que l'on pourrait transmettre par le contact. Alors pour éviter de partager grippe, gastro, coronavirus ... apprenez à vous laver les mains dans les règles de l'art ! A noter : si vous ne pouvez pas vous laver les mains, il est possible d'utiliser du gel hydroalcoolique. 

]]>
https://www.mesoigner.fr/conseils/391-covid-grippe-gastro-comment-bien-se-laver-les-mains